[./famille-chanfreau-suite.html]
[../laphototheque/photos.html]
[../version-anglaise-fonreaud/index.html]
[../version-allemande-fonreaud/index.html]
[./lechateau.html]
[../presse/presse2013.html]
[../chais/les-chais.html]
[../actualites/toutes-nos-actualites.html]
[../boutique/la-boutique.html]
[../contact/nous-contacter.html]
[../vignoble/vignoble.html]
[../nosvins/nos-vins.html]
[../index.html]
[../mentionslegales/infos.html]
[Web Creator] [LMSOFT]
En 1962, Léo Chanfreau, viticulteur en Algérie, rentre avec sa famille en Métropole. Il visite alors de nombreuses propriétés puis tombe amoureux de Fonréaud. Tout est à refaire : le vignoble ne compte plus que 17 hectares de vignes très anciennes et les vénérables cuves en bois du cuvier sont vouées à la destruction. Léo se lance avec enthousiasme dans ce nouveau challenge. Il replante la vigne, construit le cuvier en béton, que nous utilisons encore aujourd’hui, et entreprend de gros travaux dans le château dont l’aile sud qu’il rebâtit pierre par pierre. Victime d’un accident de tracteur en 1970, il laisse son œuvre inachevée. Son père, Marcel, Chanfreau, qui réside au Château Lestage, prend alors le relais jusqu’à ce que Jean, alors enfant, décide de venir s’installer à Listrac dès la fin de ses études d’ingénieur agronome. 

Aujourd’hui, Jean, Marie-Hélène ainsi que Caroline Chanfreau-Philippon vivent ce vignoble avec passion et peaufinent chaque millésime avec pour ambition de faire des vins élégants, fins conjuguant fruit, rondeur, avec une bonne capacité à vieillir. Jean Chanfreau, gérant du domaine depuis 1978, à 20 ans, s’installe à Fonréaud en 1981. En 1985 démarrent les travaux de finition du château et d’optimisation du vignoble. Ils dureront six ans durant lesquels Jean et Marie-Hélène auront le bonheur de voir naître quatre enfants : Guillaume (1984), Loïc (1986), Tiphaine (1987) et Juliette (1991). Dès 1983, Château Fonréaud est reconnu par la profession en devenant membre de l’Académie du Vin de Bordeaux et du cercle fermé de l’Union des Grands Crus.